Nouveaux locaux pour l’UTAS

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Des nouveaux locaux pour l’UTAS de Thiérache.
Ce jeudi 27 juillet, tous les membres de l’Equipe Pluridisciplinaire de l’UTAS de Thiérache étaient réunis dans un nouvel espace en cours de restauration afin d’étudier les nombreux dossiers de juillet.
Un groupe de femmes professionnelles, dynamiques des organismes concernés (Pôle emploi, CAP emploi, responsable PLIE, ML Thiérache, CAF l’HIRSON, chargée Insertion UTAS…)

Isabelle

Les 10 ans du SESSAD d’Hirson

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Aujourd’hui c’était les 10 ans SESSAD d’Hirson.
45 enfants : un service de qualité.
Un Grand bravo à toute l’équipe.

Les services d’éducation spéciale et de soins à domicile (SESSAD) sont constitués d’équipes pluridisciplinaires dont l’action consiste à apporter un soutien spécialisé aux enfants et adolescents maintenus dans leur milieu ordinaire de vie et d’éducation.

Selon leur spécialité et selon l’âge des enfants qu’ils suivent, ces services peuvent porter des noms différents :
SAFEP : service d’accompagnement familial et d’éducation précoce (déficients sensoriels de 0 à 3 ans)
SSEFIS : service de soutien à l’éducation familiale et à l’intégration scolaire (déficients auditifs après 3 ans).
SAAAIS : service d’aide à l’acquisition de l’autonomie et à l’intégration scolaire (déficients visuels).
SSAD : service de soins et d’aide à domicile (enfants polyhandicapés)

Dans les situations de scolarisation collective (CLIS, ULIS), les enfants ou adolescents peuvent être suivis par un tel service de soins.
Pour les situations de scolarisation individuelle, le soutien du SESSAD prend des formes variables selon les besoins de l’enfant. Il peut comprendre des actes médicaux spécialisés, des rééducations dans divers domaines : kinésithérapie, orthophonie, psychomotricité, ergothérapie, etc. Souvent, l’intervention d’un éducateur spécialisé sera utile.
C’est également dans le cadre d’un SESSAD que peut trouver place l’intervention d’un enseignant spécialisé qui apportera une aide spécifique à l’élève handicapé. C’est notamment le cas pour les enfants atteints de handicaps sensoriels (déficiences auditives ou visuelles).
L’enseignant spécialisé vient régulièrement dans l’établissement (et éventuellement
au domicile de l’enfant) pour des séances de soutien spécifique qui permettent à l’élève de reprendre, en situation individuelle ou en petit groupe, des apprentissages difficiles pour lui. L’enseignant spécialisé collabore également étroitement avec les autres enseignants pour optimiser, dans le cadre du projet individuel d’intégration, le suivi scolaire de l’élève handicapé.
Comme pour les établissements spécialisés, l’admission dans le service de soins relève d’une décision de CDAPH et l’ensemble des prestations est financé par l’assurance maladie.
Si les personnels du SESSAD interviennent en milieu scolaire, une convention est signée entre, d’une part, l’inspecteur de la circonscription (par délégation de l’inspecteur d’académie) pour une école ou le chef d’établissement pour les collèges et lycées et, d’autre part, le responsable du SESSAD pour déterminer les modalités pratiques des interventions.
Les soins et les rééducations peuvent également être dispensés par d’autres moyens: services ou consultations hospitaliers, intersecteurs de psychiatrie infanto-juvénile (hôpitaux de jour, centres de consultations ambulatoires), CMPP (centre médico-psycho-pédagogique). Dans certains cas, ils peuvent aussi être assurés par des praticiens libéraux.
Quelle que soit la forme des soins utiles en complément de la scolarité, il est nécessaire qu’ils s’inscrivent dans la cohérence du projet personnalisé de scolarisation.

Isabelle

 

Les jeunes et la robotique à Hirson

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ce dimanche, en fin de journée, remise de récompenses au Trophées de Robotique à Hirson.

Des jeunes Thiérachiens iront à la Finale Nationale des Trophées de Robotiques.

Un Grand Bravo aux 11 enfants et enseignants du regroupement scolaire WILY – EFFRY – LUZOIR – OHIS vainqueurs à la compétition Régionale.

Les collégiens du Collège « CHARLEMAGNE » de Laon vainqueurs également dans leur catégorie.

Ils iront donc à la Finale Nationale, qui aura lieu les 1er & 2 Avril à Saint-Quentin. Un Grand Bravo aux organisateurs et aux participants !

#HDF #PlanèteScience #Aisne #Thièrache

Les Trophées de robotique sont des défis scientifiques et techniques qui proposent à des équipes de jeunes participants (7 à 18 ans, Maternelles, Primaires, Collèges, Lycées) de créer un robot filoguidé afin de découvrir, de façon ludique et pédagogique, les domaines de la robotique : mécanique, électricité, informatique et éléctronique.

Pendant 6 mois, les équipes doivent concervoir, construire un robot suivant un règlement original et ainsi mener leur projet à terme. Le règlement se renouvelle chaque année et un nouveau thème y est abordé. Il est généralement présenté fin septembre-début octobre lors de la rentrée de la Robotique du secteur, point de départ du projet pour l’année.

Les équipes peuvent ensuite valoriser et analyser leur travail pendant les rencontres (régionales et nationale pour les équipes qualifiées) durant lesquelles elles disputent des matchs. Ces derniers durent chacun 1 minute 30s au cours desquels plusieurs actions, de niveau de difficultés différents, sont à réaliser par les robots pilotés.

Chaque rencontre est un moment festif et spectaculaire autour de laquelle des animations robotiques et sur le thème annuel, des présentations de nouvelles technologies… sont organisées. Elles offrent au public et aux participants la possibilité de découvrir les sciences et techniques d’une manière différente et d’échanger avec d’autres jeunes ayant réaliser des projets similaires.

Isabelle

Conseil d’Administration au Lycée Professionnel d’Hirson

Ce lundi, suivi d’un second CA celui du Lycée Général « Joliot Curie » à Hirson.

Le grand sujet des établissements scolaires avant les vacances de février : la Dotation Horaire Globalisée.

La DHG, carburant de l’établissement d’enseignement

Aussi bien au collège qu’au lycée, les représentants du CA sont amenés à prendre position sur la Dotation Horaire Globale de la prochaine année scolaire.

La Dotation Horaire Globale est le volume d’heures dévolu au fonctionnement des enseignements.

Chaque établissement reçoit une DHG qui lui est attribuée par l’Inspection d’Académie pour les collèges, et par le Rectorat pour les lycées.

Elle comporte :

– Une partie fixe, qui couvre le programme obligatoire : en effet, pour chaque discipline et chaque niveau de classe, il existe un « horaire-plancher », fixé par le cadre règlementaire, en-dessous duquel l’établissement ne peut pas descendre.

– Une partie de la DHG est laissée à disposition de l’établissement dans le cadre de son autonomie pédagogique. Cette marge de manœuvre permet à l’établissement d’organiser le soutien scolaire, et de promouvoir certaines options ou langues.

Sur la base de la DHG qui lui est allouée, le Chef d’Etablissement propose au Conseil d’Administration un projet de répartition et d’utilisation de ces moyens.

Le Conseil d’Administration est donc appelé à se prononcer sur la mise en œuvre des moyens alloués.

Isabelle

Réunion de l’Equipe Pluridisciplinaire plénière à l’UTAS de Thiérache

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ce jeudi matin à Hirson.

Convocations et étude de dossiers de personnes au RSA

Le revenu de solidarité active qui a pour objet d’assurer à ses bénéficiaires des moyens convenables d’existence, afin de lutter contre la pauvreté, encourager l’exercice ou le retour à une activité professionnelle et aider à l’insertion sociale des bénéficiaires.

Le revenu de solidarité active remplace le revenu minimum d’insertion, l’allocation de parent isolé et les différents mécanismes d’intéressement à la reprise d’activité.

Sous la responsabilité de l’État et des Départements, sa réussite nécessitera la coordination et l’implication des acteurs du champ de l’insertion, des entreprises et des partenaires sociaux. Il garantit à toute personne, qu’elle soit ou non en capacité de travailler, de disposer d’un revenu minimum et de voir ses ressources augmenter quand les revenus qu’elle tire de son travail s’accroissent.

Le bénéficiaire du revenu de solidarité active à droit à un accompagnement social et professionnel destiné à faciliter son insertion durable dans l’emploi.

Isabelle