concerts de poche au Nouvion et à laCapelle

Les Concerts de Poche, concerts de taille, ce soir au Nouvion-en-Thiérache et demain à La Capelle.
Retrouvez sur scène le Paris Percussion Group et tous les participants des différents ateliers menés pendant quatre mois sur le canton. Infos sur cette expérience inédite et pour assister aux concerts : http://aisne.com/Concerts-de-poche-concerts-de-taille

Isabelle

Concours de l’attelage

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Concours de l’Attelages de l’Aisne, ce samedi et dimanche à l’hippodrome de La Capelle en Thiérache.

L’attelage est un sport équestre reconnu par la Fédération Équestre Internationale.

Un attelage de compétition est composé d’une voiture, d’un, deux ou quatre chevaux et d’un meneur aidé par des grooms. La voiture utilisée est dédiée spécifiquement à ce sport, il est munie de freins à disque sur les voitures modernes avec des brancards articulés sur les modèles à 4 roues.

Tous les chevaux peuvent être attelés, mais certaines races ont des prédispositions particulières à cette discipline. Certains attelages, y compris à haut niveau, peuvent présenter une combinaison étonnante de chevaux dont certains galopent tandis que d’autres trottent. L’important pour le meneur est de conserver la maîtrise de son attelage.

Avant de devenir une activité de loisir et de sport, l’attelage a longtemps été le seul moyen de transport. Si le train et l’automobile ont supprimé les équipages, l’attelage renaît grâce aux nombreuses associations, aux épreuves diverses, aux rallyes et aux écoles d’attelage, il sauve ainsi les chevaux de races lourdes.

Merci aux organisateurs et un grand bravo aux participants.

Isabelle

« Graine d’éleveur « 

 

Opération « Graine d’éleveur » en Thiérache…
Dimension Hauts-de-France!

Susciter les vocations en élevage dans les Hauts-de-France.
La Fédération Régionale des MFR des Hauts-de-France, en partenariat avec ACE et Oxygen, a organisé, ce 16 mars, à La Capelle, le challenge «Graine d éleveur».
Si cette 19e édition ne change pas dans ses fondamentaux, soit des visites d’élevages organisées pour les élèves en productions animales débouchant sur la réalisation de travaux en classe, puis leur restitution au cours d un grand rassemblement des groupes de jeunes sélectionnés,
l´opération prend une nouvelle dimension cette année, puisqu’elle s’est déclinée à l échelle des Hauts-de-France, fusion des régions oblige.
Huit Maisons familiales rurales spécialisées en productions agricoles étaient en lice, ainsi que huit établissements publics et privés agricoles, soit, au total, 296 jeunes 
à la rencontre des éleveurs
Dix-huit exploitations d élevage des Hauts-de-France ont été sélectionnées cet hiver par ACE et Oxygen, en fonction des thématiques choisies par les jeunes de CAP, BAC et BTS, et leurs enseignants.

Lors de la visite, les jeunes ont surtout apprécié les installations de cette exploitation, ainsi que le confort de travail des éleveurs grâce au robot de traite et aux nouvelles technologies.

Beaucoup ont été surpris par la mise en place d un robot pour un élevage de quarante-cinq vaches, mais aussi par les nouvelles technologies favorisant le bien-être animal et par le fait que ce soit les éleveurs qui ont construit leur bâtiment.
Comme chaque année, la journée se termine par la proclamation des résultats du challenge, puis la remise des prix aux lauréats.

Outre l´esprit du challenge qui séduit les élèves, l´opération attire toujours autant, «parce que Graine d’éleveur», ça colle à la profession, c´est en cohérence avec notre territoire, c´est une belle occasion de faire la promotion de la filière, puis cela plaît aux élèves.
«Le challenge, c’est vraiment super à faire, car on apprend pas mal de choses, et c’est l occasion pour nous de poser des questions directement aux éleveurs», ajoute Laurie. Parole d´élève ne saurait mentir, et encore moins parole de graine d’éleveur.
Un Grand bravo à tous ces jeunes, les équipes pédagogiques, les organisateurs, les éleveurs…

Isabelle

Pose de la Première Pierre à l’EHPAD Vuider de La Capelle

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ce jeudi, pose de la Première Pierre de l’extension et de la restructuration de l’EHPAD Vuidet de La Capelle.

Présidée par la Directrice Isabelle Soufflet.
Avec le soutien de : Agence Régionale de Santé Hauts-de-France, Conseil Départemental de l’Aisne, Caisse Nationale de Solidarité pour l’Autonomie et Commune de La Capelle.

Cette 1ère Pierre, qui symbolise une construction est le fruit d’un gros travail permettant de restructurer l’établissement afin qu’il soit adapté aux nouveaux enjeux qui se dessinent dans le domaine médico-social. Dans l’immédiat cette restructuration va permettre aux résidents de bénéficier du confort moderne qu’ils sont en droit d’attendre.

Au départ de ce projet et lors des études de faisabilité plusieurs options s’offraient à nous et en 1er lieu : Rester sur place ou construire à un autre emplacement.

Le Conseil d’Administration et son Président Guy Meresse ont choisi la solution la plus adaptée : en termes de qualité de vie pour les résidents et en termes financiers :
– en termes de qualité de vie pour les résidents parce que l’emplacement est idéal : situé dans la ville proche du centre-ville et des commerces.
– en termes financiers parce qu’elle est la moins onéreuse et que de surcroît, elle permet de faire cette opération en 2 phases distinctes et donc de peser moins fortement sur le prix de journée des résidents.

La phase 1 des travaux débute se concrétise principalement par :
– La construction d’un bâtiment neuf sur 3 niveaux :
Le RDC pour les « lieux de vie » et un nouvel accueil.
Les étages 1 et 2 avec la construction de 48 chambres et de locaux de soins principalement
– Phase 1 qui se concrétise aussi par la réhabilitation des chambres et locaux jusqu’à la rotonde permettant la liaison avec le bâtiment neuf pour ne former qu’un seul bâtiment.

A l’issue de la phase 1 :
– 54 chambres neuves avec salles de bain et sanitaires seront créées et l’établissement pourra à nouveau bénéficier de ses 82 lits AUTORISES contre 78 lits INSTALLES actuellement par manque de place.
– Les surfaces à construire représentent 2 562 m2 qui s’ajouteront aux 3 092 m2 déjà existants.
– La fin des travaux de la phase 1 est prévue au 2ème semestre 2018.
– Le coût de cette opération pour la phase 1 est de 5 986 267 €

Pour ce faire, l’établissement a bénéficié du soutien financier. de :
➢ L’Agence Régionale de Santé Hauts De France, via la CNSA, pour un montant de 802 483 € (soit 13,4 % de l’opération)
➢ Le Conseil Départemental de l’Aisne pour un montant de 598 627 € (soit 10%)
➢ La Commune de La Capelle pour 120 000 € (soit 2%)

Cette 1ère phase de travaux est également conçue pour accueillir EVENTUELLEMENT une unité spécialisée qui POURRAIT être une unité pour Personnes Handicapées Vieillissantes SI le projet est retenu par les autorités compétentes. Ce projet pourrait se faire en collaboration avec La Fondation Savart qui nous apporterait ses compétences et son savoir en la matière.

Cette opération de construction et de restructuration est l’œuvre du Cabinet d’Architecture POUGET-DELASSALLE de Soissons.

Il y a 700.000 personnes qui sont dans des établissements. Mais beaucoup d’autres sont à domicile. Donc le Département doit répondre à deux exigences. La première, maintenir au domicile de la meilleure des façons les personnes qui peuvent encore disposer de leur autonomie et c’est toute la question des structures qui doivent accompagner ces personnes.

Un Grand bravo à La Directrice pour son Travail et toute son équipe !

Isabelle