Les petits maires de Picardie sont dépités

1

. À 74 ans, l’ancien maire d’une  commune de 850 habitants située au nord d’Abbeville, n’a pas eu le courage d’aller au bout de son second mandat. «  Être maire est une fonction passionnante, le problème n’est pas le job, mais ce qu’il est devenu  », confie l’ancien élu, entré pour la première fois au conseil municipal de la commune en 1989.

Comme beaucoup de ses collègues, celui ci confie une certaine fatigue psychologique, doublée d’un sentiment d’abandon. «  Les dossiers sont de plus en plus lourds à monter, les financements de plus en plus rares, et nous n’avons plus notre mot à dire. Je ne pouvais plus continuer dans ces conditions.  »

Isabelle en partage avec un lien