Les chocolats de Pâques

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pâques et son cortège de confiserie. 🔔🍬
Belle Chasse aux œufs, ce lundi dans la commune de Rougeries / Canton de Marle – La Thiérache.

A Pâques, c’est connu, le chocolat pousse dans les jardins, avec le trèfle et le pissenlit. Mais pas seulement ! On le trouve aussi caché dans les arbres…

L’occasion de faire une sortie en famille et entre amis, à la conquête du chocolat perdu.
Petit tour d’horizon des animations en images de cette belle fête de Pâques à la campagne !
Bravo aux organisateurs !
Quel Plaisir !
Trop bonne la mousse au chocolat!!!

Isabelle

Repas du Club du 3ème âge des 6 clochers à Rougeries

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nul doute que les aînés sont très impatients de se retrouver pour ce rendez-vous incontournable autour d’une bonne Choucroute garnie.

Nos anciens constituent une grande richesse et sont le symbole de la mémoire collective, de la transmission d’un savoir, d’une expérience et ils méritent toute notre attention.

Isabelle

Cérémonie de voeux du SIVOM du Vilpion

La cérémonie des vœux du SIVOM du Vilpion de Saint-Gobert qui regroupe 6 communes (Rougeries, Saint-Gobert, Franqueville, Saint-Pierre les Franqueville, Voharies et Marfontaine) ce mardi soir en présence de M. Jean-Luc Lefebvre, Le Président, les maires du Syndicat et tout le personnel.

Un moment chaleureux et convivial.

Je suis heureuse de vous retrouver ici, ce soir après une belle journée de budget au Conseil départemental.
Je profite de cette réception pour vous remercier de tout ce que vous accomplissez quotidiennement pour contribuer à l’entretien, au confort, au bon fonctionnement des services qui vous sont confiés. Je remercie les enseignants pour l’éducation de nos enfants et les représentants administratifs. Croyez-moi, le fruit de votre travail est perceptible dans l’image donnée à votre SIVOM.

Au nom du Conseil Départemental et Régional, je vous félicite et vous remercie. J’aimerais également rappeler le soutien et l’engagement du Conseil Départementale pour les SIVOM qui jouent un rôle important dans la vie de nos petites communes.

La loi NOTRe (Nouvelle Organisation Territoriale de la République) du 7 août 2015 ne laissant plus la possibilité aux Conseils Départementaux d’accompagner les communes pour le fonctionnement des écoles primaires, le Conseil Départemental a décidé de mettre en place deux nouvelles aides apportées aux familles : l’aide au financement de la restauration scolaire et l’aide aux séjours éducatifs scolaires.

De par la loi, le Département de l’Aisne n’a pas pu maintenir, d’une part, la participation aux frais de cantine versée aux communes pour les élèves provenant de classes fermées et regroupées ou de perfectionnement, et, d’autre part, le soutien apporté aux communes dans le financement des classes de découverte et séjours. En effet, l’école primaire est de la compétence de l’État pour la pédagogie et de la commune pour le fonctionnement, et les Conseils Départementaux ne peuvent plus leur apporter leur soutien.

Toutefois, pour éviter un arrêt du soutien qui était apporté aux familles au travers de ces deux aides, le Conseil Départemental a choisi de mettre en place deux nouveaux dispositifs transitoires, bénéficiant directement aux familles :
– l’aide au financement de la restauration scolaire pour les écoliers axonais contraints de recourir à la cantine et venant d’écoles fermées ou regroupées ou de classes d’inclusion scolaire (CLIS), (pour l’année 2016-2017, cette aide sera de 1 € par repas pour un quotient familial inférieur à 700 € et de 0,80 € par repas pour un quotient familial compris entre 700 € et 1400 €),
– l’aide aux séjours éducatifs scolaires (16 € ou 32 € par jour de séjour – selon la durée du séjour – pour un quotient familial inférieur à 700 € et 12 € ou 28 € par jour de séjour pour un quotient familial compris entre 700 € et 1 400 €)

Ces aides, destinées aux familles domiciliées dans le département, seront calculées à partir du quotient familial de la CAF ou de la MSA.

Pour l’année scolaire 2016-2017, les familles devront renvoyer un dossier de demande au plus tard le 30 septembre 2017.

Les dossiers de demande et les modalités des aides sont disponibles sur aisne.com en rubrique « Éducation et Jeunesse » et mis à disposition des écoles.

Je vous adresse mes meilleurs vœux 2017 à vous et vos proches, une très bonne et heureuse année !!

Isabelle

Le 11 novembre à Rougeries et Saint-Gobert

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Belle Commémoration du 11 novembre dans les communes de Rougeries & Saint-Gobert, Canton de MARLE / La Thiérache.

Monsieur le Maire de Rougeries, Olivier Lamendin, a reçu pour la commune la Croix de Guerre 1914-1918 avec palme de bronze pour les dommages qu’elle a subi et il a dévoilé la palme de bronze sur le monument aux morts.

La croix de guerre 1914-1918 est une décoration militaire attribuée pour récompenser l’octroi d’une citation par le commandement militaire pour conduite exceptionnelle au cours de la Première Guerre Mondiale.

Hommage et remise de diplôme d’honneur pour nos fidèles porte-drapeaux.

Le porte-drapeau est une personne qui a un rôle important dans une commune. La reconnaissance qui passe par la remise du diplôme d’honneur et de l’insigne de porte-drapeau est très significative pour celui qui porte nos couleurs.

Bel hommage aux récipiendaires. Nous leur transmettons avec chaleur nos remerciements au nom de toute la commune. 

Isabelle

Commémorations du 8 mai

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les commémorations du 8 mai 1945, date de la fin de la Seconde Guerre mondiale, cette année marque le jubilée des 71 ans de la fin du conflit.

Ce matin à Sains-Richaumont, Saint-Gobert, Rougeries, communes du Canton de Marle.

Pourquoi le 8 mai est-il férié ?
Le 8 mai 1945, à 15 heures, les cloches sonnent pour marquer la fin de la Seconde guerre mondiale en Europe. Le général de Gaulle annonce lui même la capitulation allemande dans une allocution radiophonique. Partout en France, des scènes de joies accompagnent le 8 et le 9 mai, qui sont exceptionnellement fériés pour célébrer la défaite de l’Allemagne nazie. Il reste alors des soldats allemands dans l’Hexagone (autour des ports de Dunkerque, Lorient ou Saint-Nazaire, notamment).
La question des commémorations se pose très vite. Gouvernement et anciens combattants hésitent entre l’établissement d’une date unique – destinée à célébrer les victoires de 1918 et 1945 – et la mise en place d’une cérémonie spécifique à la Seconde guerre mondiale.